HelpHomeSearch
Page OnePage Two

L'immigration libanaise au Québec est relativement récente. On peut tout de même dénombrer quatre vagues d'immigration distinctes au cours du XXe siècle: une première au début du siècle, la seconde dans les années 1950-1960, la troisième à partir de 1975 due à la guerre civile et la dernière au début des années 1990. Avec ses 32 000 ressortissants, la communauté libanaise du Québec est l'une des plus importantes en nombre. Chose intéressante à souligner, le Québec constitue la destination canadienne favorite de ce peuple puisqu'en 1991, 48% des libanais du Canada habitaient le Québec 1, la plupart étant établis à Montréal.

Comparativement à la communauté italienne ou haïtienne, la communauté

libanaise n'est pas aussi unie et organisée. Ses quelques associations reflètent justement ses divergences politiques et religieuses entre la vieille et la nouvelle immigration. Le recensement de 1991 nous informe à cet effet que 33% des immigrants nés au Liban ont déclaré être de religion catholique, 29% de religion musulmane et 24% de l'Église orthodoxe orientale. 2 Aucune association donc n'est encore parvenue à prendre la parole pour l'ensemble de la communauté. D'ailleurs, il faut noter que ce n'est qu'à la troisième vague d'immigration vers la fin des années 70 qu'on assiste à la création d'un quartier libanais, à Ville Saint-Laurent sur l'île de Montréal.

Historie

1945-1971: Le problème des écoles (2)